Waterloo ou la pluralité des interprétations

Résumé : Les interprétations de Waterloo appartiennent à l'histoire non moins que cet événement lui-même. L'article étudie en détail celles de Clausewitz et Stendhal, avant de proposer une ébauche philosophique sur les concepts d'interprétation et de pluralité interprétative. Il découvre en Clausewitz l'un des premiers théoriciens du choix rationnel, et en Stendhal, qui s'exprime à travers son personnage Fabrice, un théoricien de la sémantique avant l'heure. Choisis pour leurs tendances opposées, respectivement unificatrice et dissolvante, ces deux exemples aideront à établir finalement que la pluralité des interprétations n'est pas dénuée de règles.
Type de document :
Article dans une revue
Littérature, Armand Colin, 2012, pp.84-113
Liste complète des métadonnées

https://hal-hec.archives-ouvertes.fr/hal-00715590
Contributeur : Amaury Bouvet <>
Soumis le : dimanche 8 juillet 2012 - 18:20:48
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:31

Identifiants

  • HAL Id : hal-00715590, version 1

Collections

Citation

Philippe Mongin. Waterloo ou la pluralité des interprétations. Littérature, Armand Colin, 2012, pp.84-113. 〈hal-00715590〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

204