R. Simons, un piagétien qui s'ignore ? Systèmes de contrôle interactifs et processus de formation de l'intelligence et d'accès à la connaissance - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2008

R. Simons, un piagétien qui s'ignore ? Systèmes de contrôle interactifs et processus de formation de l'intelligence et d'accès à la connaissance

(1) , (2)
1
2

Abstract

Since his seminal papers, Simons' work has been extensively quoted in the management control literature. Notably, scholars interested in the link between strategy, management control systems (MCS) and performance rely on Simons' typology of MCS (beliefs, boundary, diagnostic, interactive) as a conceptual framework. We argue that this use of Simons is limited and neglects in particular the notion of learning. Simons considers MCS as a structure producing meaning and stimulating organizational learning. In this paper, we draw from theories of cognition, in particular Piaget (1930, 1931, 1934, 1935, 1949, 1966, 1968) and provide some content analysis of Simons' writings (1987, 1990, 1991, 1994, 1995, 2000), based on four categories, which stem from our interpretation of Piaget's thought : the role of MCS as a language, the interactive nature of MCS, the link between strategy and control and how MCS deal with uncertainty. Beyond revisiting Simons, we highlight the potential contribution of Piaget to the management control field by exploring how MCS provide a structure that, in its very constraining part, enables emancipation, and, as such, knowledge creation.
Depuis ses articles fondateurs, les travaux de Simons ont été largement cités dans la littérature en contrôle de gestion. Notamment, une littérature qui s'intéresse aux liens entre stratégie, contrôle et performance utilise comme cadre de référence la typologie des systèmes de contrôle (diagnostique / interactif). L'utilisation des travaux du chercheur nous semble toutefois limitée, car chez Simons, les systèmes de contrôle sont structurants de l'apprentissage managérial. Nous nous appuyons sur une théorie structuraliste en psychologie cognitive, (Piaget , 1930, 1931, 1934, 1935, 1949, 1966, 1968), pour proposer une analyse de contenu des travaux de Simons (1987, 1990, 1991, 1994, 1995, 2000), organisée autour de quatre thématiques tirées de notre lecture de Piaget: le rôle du langage des outils de contrôle, l'interactivité des systèmes de contrôle, le lien entre stratégie et contrôle, et enfin l'intégration de l'incertitude dans les systèmes de contrôle. Au-delà, nous cherchons à mettre en avant les apports de la pensée piagétienne pour l'ensemble du champ du contrôle, en questionnant dans quelle mesure la disciplinarisation/structure du contrôle, et de ses outils, est aussi source d'émancipation, donc de production de connaissances.
Not file

Dates and versions

hal-00578997 , version 1 (22-03-2011)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00578997 , version 1

Cite

Claire Dambrin, Hélène Löning. R. Simons, un piagétien qui s'ignore ? Systèmes de contrôle interactifs et processus de formation de l'intelligence et d'accès à la connaissance. 2008. ⟨hal-00578997⟩

Collections

HEC CNRS LARA
55 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More