IFRS 1 : Il faut tout changer pour que rien ne change - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Comptabilité - Contrôle - Audit Year : 2009

IFRS 1 : Il faut tout changer pour que rien ne change

(1) , (2)
1
2

Abstract

Pour permettre la comparabilité des premiers états financiers en IFRS, la norme IFRS 1 exige la présentation d'au moins un exercice comparatif retraité conformément aux IFRS. Cette norme impose des retraitements obligatoires et prévoit également des options (appelées exemptions). Dans cet article nous étudions les choix comptables des sociétés non financières du SBF 120 dans l'établissement de leurs états financiers comparatifs. L'étude empirique montre que l'impact du basculement vers les IFRS est relativement limité en termes d'agrégats financiers. Toutefois, cette apparente stabilité résulte d'une polititque comptable des sociétés. L'exercice des options d'IFRS 1 permet aux entreprises de compenser l'impact des retraitements obligatoires. Nos résultats montrent également que les entreprises les plus endettées du SBF 120 on profité du passage aux IFRS pour améliorer le montant de leurs capitaux propres et, par là même, leur ratio d'endettement.

Keywords

Not file

Dates and versions

hal-00493178 , version 1 (18-06-2010)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00493178 , version 1

Cite

Thomas Jeanjean, Anne Cazavan-Jeny. IFRS 1 : Il faut tout changer pour que rien ne change. Comptabilité - Contrôle - Audit, 2009, Vol.1,nº15, pp.105-131. ⟨hal-00493178⟩

Collections

HEC ESSEC CNRS
220 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More